Actualité

Spectacle du Cercle du Conte – 2 décembre ...

En savoir plus

Programme Saison 21 – 22

Conférences - rencontres

Mélangeant spécialistes, amateurs éclairés et amateurs en quête d’éclairage, ces conférences interactives vont permettre de mieux comprendre des mécanismes « savants » de narration que, sans le savoir, nous utilisons et/ou rencontrons tous les jours. 

Un environnement chaleureux fera tomber les éventuelles barrières symboliques d’accès à ces connaissances. Chaque sujet sera décortiqué, analysé et restitué, souvent avec humour, afin d’offrir un moment inoubliable. Tout naît de nos récits et il est temps de réaliser que d’en prendre soin est la plus belle et nécessaire des batailles culturelles à mener.
Et qui sait… peut-être que ces soirées feront naître des envies de prendre la plume ? 

Vous trouverez ci-dessous le programme complet pour la Saison 21 – 22.

Pour chaque rendez-vous, réservation recommandée (voir en bas de page).

TARIF

Plein : CHF 15.- | Réduit : CHF 10.- | Jeune public : CHF 5.-

Suite aux décisions du CF du 8 septembre, pass sanitaire ou test valable obligatoires.

 

17.09.21 – 19H30
L’Hospitalité, origine inestimable et fondamentale des grands récits
Patrick Ernst – sociologue

Accompagné à la guitare par Olivier Rouge
Conférence animée par Lydia Gabor, journaliste

Toute l’histoire de l’hospitalité montre qu’il n’est pas d’hospitalité sans récit, sans ce goût du partage qui est à l’œuvre dans toute relation véritable et qui fonde l’amitié. Des écrits anciens légués par la civilisation occidentale, de la philosophie antique aux récits bibliques, en passant par les Tragiques grecs, les mythes, les contes, sans oublier les approches plus contemporaines en anthropologie ou en sciences humaines, tous ces récits offrent de nombreux exemples d’une hospitalité heureuse ou périlleuse.

À la lumière des récits anciens, nous comprendrons mieux le point de départ de la part du récit, du commencement en un temps bienheureux où le partage règne en maître et laisse advenir un monde où l’homme n’est pas qu’« un loup pour l’homme », mais un monde paradisiaque qui fait rêver. Un monde que nous inventons ensemble quand la porte des maisons s’ouvre et laisse entrer le récit. 

08.10.21 – 19H30
Pourquoi nous racontons-nous des histoires ?
Raphaël Baroni – narratolgue, Professeur associé à l’Université de Lausanne

Conférence animée par Lydia Gabor, journaliste

En 1966, dans un article célèbre, Roland Barthes commence par souligner la « variété prodigieuse » des genres narratifs, qui s’incarnent dans des « substances différentes, comme si toute matière était bonne à l’homme pour lui confier ses récits ». L’intérêt suscité par cette manière particulière de communiquer, qui s’est enrichie récemment par la diversification des supports médiatiques du monde contemporain, a conduit à l’émergence d’une nouvelle science : la narratologie. Cette présentation proposera de mettre en évidence, dans une perspective narratologique, quelques caractéristiques de ces récits qui circulent sous des formes très diverses au sein des sociétés humaines depuis la nuit des temps.  

12.11.21 – 19H30
Les pouvoirs du récit de vie
Katia Delay, Emmanuelle Ryser, Sonia Zoran – écrivaines

Table ronde animée par Isabelle Falconnier, journaliste

Vous rêvez d’offrir le récit de votre vie à vos proches ? Vous souhaitez mettre votre plume au service de la vie des autres ? Pourquoi cet engouement autour du récit de vie ? Quelle différence entre une biographie et un récit de vie ? Discussions entre trois professionnelles aux parcours variés : Katia Delay, directrice de la Maison du Récit, metteure en scène, art-thérapeute, formatrice d'adulte, écrivaine de récits de vie et auteure de Est-ce la lune ou un réverbère ?, Emmanuelle Ryser, auteure de Le cake au citron, praticienne en récits de vie et membre du collectif D.I.R.E et Sonia Zoran, journaliste, créatrice du Magasin de mots à Chardonne et réalisatrice de portraits.

Conférence en partenariat avec la Ville de Lausanne.

03.12.21 – 19H30
Le Petit Chaperon rouge ou comment accommoder une vieille histoire un peu coriace Danielle Chaperon – Professeure à l’Université de Lausanne – Faculté des lettres
Section de Français – Centre d’études théâtrales

Conférence animée par Lydia Gabor, journaliste

Le Petit Chaperon rouge est une histoire qui traverse les siècles et les générations. Souvent, on ne se souvient pas de l’avoir lu, ni dans quelle version. Il est vrai que le conte original a souvent été modifié (la fin en est brutale) et « augmenté » (le récit est court). À notre tour, nous allons le dépiauter, le farcir, le gratiner. Nous laisserons libre cours à notre imagination tout en appliquant les techniques de base qui garantissent l’invention d’une bonne histoire : il était une fois, un début, un milieu et une fin… 

21.01.22 – 19H30
Les récits des utopies et dystopies
Marc Atallah – directeur de la Maison d’Ailleurs et Numerik Games à Yverdon et maître d’enseignement et de recherche à la Section de français de l’Université de Lausanne

Conférence animée par Lydia Gabor, journaliste

Il y a passablement de raisons pour lesquelles nous nous racontons des histoires ou qui nous poussent à nous plonger dans des fictions : nous divertir, adopter d’autres points de vue, apprendre à nous décentrer et à nous évaluer, à l’aune d’une subjectivité qui, bien qu’éloignée de nous, nous ressemble sur bien des aspects. L’objectif de cette conférence est de réfléchir à ces constats par le biais du couple discursif de l’utopie et de la dystopie : sociétés idéales ou cauchemardesques semblent en effet ne pas pouvoir exister l’une sans l’autre… Que nous disent-elles ? Comment se répondent-elles ? Pourquoi les utilise-t-on souvent pour comprendre les évolutions de nos sociétés ? Voici quelques-unes des questions qui seront abordées. 

11.02.22 – 19H30
Le storytelling politique
Chantal Tauxe – journaliste politique et économique, ancienne rédactrice en chef adjointe de l’Hebdo, responsable de la communication de la ville d’Yverdon-les-Bains, vice-présidente Nouveau Mouvement européen suisse.

Table ronde animée par Isabelle Falconnier, journaliste

Pour convaincre et séduire son électorat, les hommes et femmes politiques, autant que les partis politiques, ont compris qu’il fallait raconter une histoire. Chantal Tauxe évoque le potentiel tout autant que les dangers du storytelling politique.

Conférence en partenariat avec la Ville de Lausanne.

18.03.22 – 19H30
La chasse aux sorcières, les récits des procès de sorcellerie en Suisse romande 
Martine Ostorero – Professeure associée en histoire médiévale, responsable d’un programme de spécialisation de master – Faculté des Lettres – en pédagogie et médiation culturelle à l’Université de Lausanne.

Conférence animée par Lydia Gabor, journaliste

La sorcellerie existe dans de nombreuses cultures et prend des formes différentes suivant les époques et les lieux. A la fin du Moyen Age émerge une notion nouvelle : on commence à croire que des hommes et des femmes vont au « sabbat ». On prétend alors qu’ils appartiendraient à une secte secrète et hérétique qui se réunirait de nuit pour commettre des actes abominables. Le diable leur ordonnerait de l’adorer et de renier Dieu et leur foi. Au cours des sabbats, ces sorciers démoniaques mangeraient de jeunes enfants, fabriqueraient des potions maléfiques, profaneraient des hosties et se livreraient à des orgies avant de rentrer chez eux à califourchon sur leur balai. Cette croyance a néanmoins eu des effets bien réels. Les premières chasses aux sorcières ont commencé dans les Alpes occidentales vers 1430, en particulier dans le pays de Vaud, en Valais et en Savoie. Durant tout le XVe siècle, la Suisse romande connaît plusieurs vagues de répression. Comment une telle croyance a-t-elle été rendue possible ? Comment se déroulait concrètement un procès de sorcellerie ? Quels intérêts servait-il ? 

08.04.22 – 19H30
Les belles histoires de la communication et la publicité 
Florian Schmied et Nicholas Haagensen – associés au sein de l’agence Trivial Mass, active autant dans la stratégie de communication, l’événementiel, l’identité visuelle et le marketing,

Table ronde animée par Isabelle Falconnier, journaliste

Comment met-on en scène une marque, un événement, un lieu ? Depuis quand le storytelling a-t-il remplacé la publicité ? Florian Schmied et Nicholas Haagensen partagent leur expérience et font découvrir les éléments clés qui captent l’attention auprès d’un public.

Conférence en partenariat avec la Ville de Lausanne.

13.05.22 – 19H30
Mettre en récit son lien au vivant ?
Sophie Swaton – Professeure associée à l’Université de Lausanne – fondatrice de la Fondation Zoein

Conférence animée par Lydia Gabor, journaliste

Si l'on pouvait mettre en langage son propre imaginaire des transitions quel serait-il ? Comment mettre en mots, en images, en mouvement notre lien au vivant : aux animaux, aux plantes, à l'invisible, à son propre espace intérieur ? C'est ce que nous tenterons d'imaginer, de penser, d'esquisser dans cette intervention philosophique incarnée. 

***
Le meilleur moyen d’être informé.es de ces rendez-vous ? Inscrivez-vous à la Newsletter de La Maison du Récit.

Réserver

Inscription Conférences - rencontres

* Champs Obligatoires